Jump to Navigation

Ligne verte(appel sans frais):  +257 22 27 71 21

Amener les DH tout près de la population : la CNIDH ouvre son antenne à Gitega

« Nous devons construire le pays sur le respect des Droits de l’Homme », propos de Fr Emmanuel NTAKARUTIMANA, Président de la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme(CNIDH). C’était à l’occasion du lancement officiel,  ce mercredi 26 septembre 2012, de l’antenne de la CNIDH à Gitega.  En attendant les fonds pouvant permettre...

la mise en place des antennes au niveau de chaque province, cette branche couvrira les provinces de Gitega, Mwaro, Ruyigi, Cankuzo et Karusi.

Selon Mme Lucie NYAMARUSHWA, Présidente de la sous-commission Promotion des DH à la CNIDH, cette décentralisation a pour but d’amener les DH tout près de la population. Cette antenne est chargée de mettre en action le programme de promotion et de protection des DH et toute autre tâche visant à améliorer la situation des DH. Les saisines dans ces régions se feront désormais au niveau des antennes qui feront à leur tour des rapports pour le siège.

Comme tout le monde n’a pas été là pour avoir ce message, a fait observer Mme NYAMARUSHWA, la CNIDH compte sur tous les participants pour relayer le message jusqu’à la colline.

Elle a fait savoir que le chef d’antenne va travailler avec tous les partenaires impliqués dans les secteurs des DH notamment la justice, les médias, la police, la société civile, et tous les groupes sociaux. Tout en invitant le chef d’antenne à jouer le rôle mobilisateur pour que toutes les couches sociales se mobilisent pour la promotion et la protection des DH, elle a invité tous les partenaires à la collaboration avec cette antenne de Gitega : « Celui qui court seul va plus vite, mais celui qui court ensemble avec les autres va plus loin», a-t-elle souligné.

Devant presque tous les administrateurs, les procureurs provinciaux et d’autres hommes de loi de la région Centre-Est, le président de la CNIDH a rappelé que la loi doit protéger tout le monde : les grands comme les petits, les riches comme les pauvres, les handicapés, les personnes âgées, les albinos, les minorités, les enfants, les femmes, les personnes vulnérables, les malades et les prisonniers. Il a ensuite conseillé à Jean-Paul KIRIMUTUMYE, chef de cette antenne, de tout mettre en œuvre pour qu’aucune catégorie ne soit oubliée dans cette démarche.

Monsieur Sylvestre SINDAYIHEBURA, Gouverneur de Gitega,  la mission de la CNIDH n’est pas facile : « défendre les droits de l’homme, c’est défendre la vie ; sans droits de l’Homme, il n’y a pas de développement », a-t-il reconnu.  Il a demandé à tous les partenaires de s’impliquer pour qu’il ne soit plus rapporté, dans sa province, que ceux qui ont violé les DH bénéficient d’une impunité.

Signalons que d’autres antennes seront officiellement ouvertes à Makamba et à Ngozi, respectivement pour couvrir le Sud-est du pays et le nord du pays. La popolation de la région ouest du Burundi comprenant les provinces de Bujumbura rural, Bubanza, Cibitoke et la Mairie de Bujumbura continuera à saisir la CNIDH à son siège à Bujumbura.

 

 



Toutes nos publications

Pages

Main menu 2

Dr. Radut Consulting