Jump to Navigation

Ligne verte(appel sans frais):  +257 22 27 71 21

Déclaration de la CNIDH sur la situation des droits de l’homme à la veille des élections de 2015

Le coup d’Etat manqué du 13 mai 2015, dans la foulée duquel certains médias privés ont été détruits, a contribué à aggraver davantage la situation des droits de l’homme dans le pays.

Les arrestations opérées dans le cadre des poursuites contre les présumés auteurs du coup d’Etat manqué et les manifestants accusés d’avoir commis des infractions lors des manifestations, les départs vers d’autres régions du pays ou vers l’étranger, les actes de sabotage comme les attaques à la grenade et les fausses alertes sont  autant de conséquences qui s’inscrivent dans la suite des événements sus évoqués.

Le droit à la vie, le droit à l’intégrité physique, le droit au respect de la vie privée, le droit à liberté de circulation, la liberté d’expression, le droit à l’information, le droit de participation à la gestion des affaires de son pays, le droit à l’éducation pour ne citer que ceux-là, ont été fortement touchés.

Cliquez les liens ci-après por télécharger l'intégralité de cette déclaration en Kirundi et en Français.



Toutes nos publications

Pages

Main menu 2

Dr. Radut Consulting