Jump to Navigation

Ligne verte(appel sans frais):  +257 22 27 71 21

La CNIDH tient un atelier de formation et de sensibilisation des autorités locales sur la promotion et la protection des droits de l’homme

Outiller les autorités locales nouvellement élues, tel était l’objectif d’une formation de base en droits de l’homme organisée par la CNIDH en partenariat avec Oxfam Novib et l’Union Européenne, du 16 au 17 décembre 2015, pour les responsables à la base des communes Mutimbuzi et Mubimbi afin de leur permettre de mieux assurer leur rôle dans la protection et la promotion des droits de l’homme.

Cette formation a bénéficié à une cinquantaine de participants y compris des responsables de l’administration locale, les autorités judiciaires et policières, les leaders religieux, les femmes et les jeunes leaders des communes Mutimbuzi et Mubimbi de la province de Bujumbura. Parlant à la presse, le président de la CNIDH a indiqué que les participants ont été ciblés en raison de leur proximité avec la population et du rôle important qu’ils jouent dans la protection et la promotion  des droits de l’homme, en particulier la gestion des violations des droits de l’homme liées aux conflits fonciers, les conflits familiaux et les violences basées sur le genre, la protection de l’enfance, la gestion de la police de proximité à travers l’exercice du pouvoir d’Officier de Police Judiciaire.

Monsieur Jean-Baptiste Baribonekeza, Président de la CNIDH, a fait savoir que cet atelier est le premier d’une série d’ateliers de ce genre que la Commission va organiser en faveur des autorités à la base dans les provinces de Bubanza, Bujumbura et Cibitoke.

D’après Madame Jeanne d’Arc Nzohabonayo, Conseillère socio-économique de la Gouverneur de la province de Bujumbura, cet atelier a été organisé au moment certaines communes de la province de Bujumbura ont connu des violations des droits de l’homme suite surtout à l’insécurité. Elle a également soulevé les autres questions des droits de l’homme comme la prévalence des cas de polygamie dans la province. Raison pour laquelle la conseillère du gouverneur a remercié la Commission d’avoir invité les responsables de sa province et a espéré que l’atelier pourra contribuer à ramener la sécurité et à promouvoir le respect des droits de l’homme dans sa province.

Le Président de la CNIDH a rappelé que les droits de l’homme sont des principes universellement reconnus, fondés sur la liberté, l’égalité et la dignité inhérente à chaque personne humaine, consacrés dans les instruments internationaux, garantis au niveau national, régional et international, qui protègent les individus et les groupes, spécialement les personnes vulnérables comme les femmes, les enfants, les personnes âgées et autres.

Les participants ont également été formés sur les instruments et mécanismes de protection et de promotion  des droits de l’homme, le rôle des autorités locales dans la promotion et la protection  des droits de l’homme, le rôle, le mandat et les activités de la CNIDH ainsi que les modalités de collaboration entre CNIDH et les autres partenaires dans la promotion et la protection des droits de l’homme.

Par rapport à ce dernier point, les participants ont recommandé à la CNIDH d’effectuer une surveillance des activités des forces de l’ordre, l’échange d’informations sur la situation des droits de l’homme  entre la CNIDH et ses partenaires et l’orientation des victimes des violations des droits de l’homme vers la CNIDH par les administratifs à la base.

Les participants ont également formulé d’autres recommandations notamment la traduction en kirundi puis la distribution aux administratifs à la base  des textes nationaux, régionaux et internationaux de protection et de promotion des droits de l’homme ; la réforme du Code des personnes et de la famille dans certains de ses articles en rapport avec les droits des femmes et des enfants ; l’élaboration puis la distribution aux autorités locales et aux forces de l’ordre  d’un Guide de bonnes pratiques en droits de l’homme; la sensibilisation des administratifs à la base, des femmes, des jeunes et des forces de l’ordre sur le Code des personnes et de la famille. 



Toutes nos publications

Pages

Main menu 2

Dr. Radut Consulting