Jump to Navigation

Ligne verte(appel sans frais):  +257 22 27 71 21

Le chef Afrique Section II à l’OHCDH en visite au Burundi : féliciter la CNIDH pour son accréditation au statut A et s’enquérir de ses besoins

Une délégation de l’office du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme(OHCDH) conduite par Monsieur Mahamane CISSE-GOURO, chef Afrique  section II constituée des pays de l’Afrique de l’Ouest et Centrale a rendu visite à la Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme (CNIDH) ce jeudi 18 juillet 2013.

Féliciter la CNIDH pour son accréditation au statut A était le principal objectif de cet invité de marque parce que, selon lui, le statut A 

est un indicateur des commissions qui produisent de bons résultats.

Cette visite intervient au moment où, au siège comme à son bureau du Burundi, l’OHCDH est en train d’élaborer un plan stratégique de quatre ans. Selon Monsieur Mahamane, il était également question de s’entretenir avec les partenaires pour recueillir leurs besoins et se rendre compte de la valeur ajoutée de l’Office du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme au Burundi concernant son appui aux autres institutions de droits de l’homme dont la CNIDH.

Par rapport aux besoins précis de la CNIDH, Frère Emmanuel NTAKARUTIMANA, Président de la CNIDH, met en avant le renforcement des capacités tant institutionnelles que techniques. Selon lui, la CNIDH a besoin des formations visant la promotion et la protection des droits de l’homme particulièrement la planification, la politique de suivi-évaluation ainsi que la définition des politiques axées sur les droits de l’homme.

Le Président de la CNIDH demande également d’investir dans les Droits Economiques, Sociaux et Culturels(DESC) dont les violations mènent souvent aux violations des autres droits. Une autre préoccupation qui est d’ailleurs partagée avec ses hôtes est celle relative à la protection des témoins et des victimes des violations de droits de l’homme.

Par rapport au rôle consultatif, le président de la CNIDH sollicite un appui dans le renforcement des capacités notamment dans la définition des concepts clés dans l’exercice du rôle consultatif, la capacité de mener des études de base autour des questions spécifiques de droits de l’homme.

Le président de la CNIDH a également fait le point sur la situation des droits de l’homme à la veille de la mise en place des Mécanismes de la Justice Transitionnelle notamment la Commission Vérité et Réconciliation(CVR). 



Toutes nos publications

Pages

Main menu 2

Dr. Radut Consulting