Jump to Navigation

Ligne verte(appel sans frais):  +257 22 27 71 21

Remise et reprise à la tête de la CNIDH

La Commission Nationale Indépendante des Droits de l’Homme(CNIDH) a organisé, ce Lundi 08 juin 2015 au siège de la CNIDH, des cérémonies de remise et reprise entre Monsieur Jean Baptiste BARIBONEKEZA, Président entrant de la CNIDH et Frère Emmanuel NTAKARUTIMANA, président sortant de la CNIDH.

 

Au cours de ces cérémonies, Monsieur Jean Baptiste BARIBONEKEZA, Président entrant de la CNIDH, a salué le travail abattu par son prédécesseur tout en soulignant que son équipe apporte du sang nouveau : « Nous allons poursuivre et amplifier le travail de rapprochement de la CNIDH à la population ; nous allons aussi entreprendre un travail de réconciliation des organisations de la société civile et les médias d’une part et les institutions de la République d’autre part ; nous allons insister sur les droits économiques, sociaux et culturels étant donné l’interaction entre les droits civils et politiques et les droits économiques, sociaux et culturels ; nous allons utiliser davantage notre mandat consultatif pour conseiller le gouvernement et les autres institutions pour prévenir des violations des droits de l’homme et répondre à celles qui seraient déjà commises».

Par rapport aux manifestations en cours dans certains quartiers de Bujumbura, Monsieur BARIBONEKEZA, tout en invitant les parties prenantes à poursuivre le dialogue pour  que les violations  cessent, se dit prêt à poursuivre le travail de monitoring des violations commises dans le cadre de ces manifestations. La CNIDH va aussi faire le plaidoyer nécessaire pour que, à chaque fois qu’il y a des violations, il y ait une action notamment judiciaire et d’éviter l’escalade de la violence.

Le président de la CNIDH indique que son équipe va travailler surtout en amont afin de prévenir d’éventuelles violations de droits de l’homme à travers la promotion des droits de l’homme, la sensibilisation et le plaidoyer tout en menant des actions de protection des droits de l’homme.

Frère Emmanuel NTAKARUTIMANA, président sortant de la CNIDH, s’est quant à lui réjoui des quatre années passées à la tête de la Commission : « Nous sommes heureux que la CNIDH ait pu décrocher le statut A après presqu’une année de sa naissance », s’est-il félicité.

« Nous souhaitons au nouveau président beaucoup de courage, beaucoup d’entrain et de solidarité mais aussi beaucoup d’engagement pour la promotion et la protection des droits de l’homme », a déclaré Frère Emmanuel NTAKARUTIMANA, président sortant de la CNIDH.

Parmi les observations du président sortant, Frère NTAKARUTIMANA a relevé que la première équipe n’avait pas beaucoup travaillé sur les droits économiques, sociaux et culturels. Aussi, a-t-il ajouté, il subsiste un problème de rapprochement de la Commission à la population. Raison pour laquelle il a plaidé pour que l’Etat accorde un budget suffisant à la Commission vue la tâche qui l’attend et son importance pour le respect des principes d’un Etat de droit.

Les cinq commissaires qui ont effectivement pris fonction ce lundi 08 juin 2015 avaient prêté serment le 28 avril 2015. 



Toutes nos publications

Pages

Main menu 2

Dr. Radut Consulting