+257 22 27 71 21 (appel sans frais) | +257 22 27 71 20 (standard) | +257 68 22 67 67 (whatsapp) Email: cnidh@cnidh.bi Kirundi Kirundi Français Français English English
A LA UNE..
Discours du Président de la CNIDH à l’occasion de l’ouverture de l’atelier de formation des Commissaires et Cadres de la CNIDH sur les droits de l’enfant Déclaration de la CNIDH du 16 juin 2020 à l'occasion de la célébration de la journée de l'enfant africain, Edition 2020 Atelier de formation à l’endroit des représentants des Institutions partenaires sur les notions de base en matière des droits de l’homme, du 29 au 30 avril 2020,à l'Hotel Royal Palace Atelier de sensibilisation des leaders politiques sur la protection des droits de l'enfant en période électorale, City Hill Hotel, le 23 avril 2020 Présentation du rapport annuel 2019 de la CNIDH devant l'Assemblée Nationale par le Président de la Commission Dr Sixte Vigny Nimuraba, mercredi le 15 avril 2020 Déclaration de la CNIDH sur le rapport de la Commission ad hoc, mise en place le 10 janvier 2020, par la CNIDH, en vue d'enquêter sur la présumée adhésion forcée à la #COSSESONA. Point de presse sur l'Exercice du droit à la liberté d’association Atelier de sensibilisation des jeunes affiliés aux partis politiques sur la tolérance et le respect des droits fondamentaux de l’homme en période électorale. Atelier de formation des journalistes sur les libertés et droits fondamentaux de l'homme liés aux élections

CNIDH » Mandat

Défense des droits de l’homme

  •  Recevoir des plaintes et  enquêter  sur les violations des droits de l’homme ;

  • Effectuer des visites régulières, notifiées ou inopinées  dans tous les lieux  de détention et formuler des recommandations à l’endroit des autorités  compétentes à l’effet d’améliorer le traitement  et la situation des personnes  privées de liberté ; 

  • Prévenir la torture et autres peines  ou traitements cruels, inhumains ou dégradants,  conformément aux  normes universelles, régionales  ou nationales pertinentes ;

  • Lutter contre les viols et les violences  basés sur le genre ;

  • Saisir le Ministère Public des cas de violation  des droits de l’homme ;

  • Apporter ou faciliter assistance judiciaire aux victimes des violations des droit de l’homme en particulier les femmes et les enfants  et les personnes vulnérables ;

  • Attirer l’attention du gouvernement  sur tous les cas de violation des droits de l’homme  quel que soit le lieu ou ils se produisent et proposer toutes les mesures  de nature à favoriser la protection  de ces droits.

Promotion des droits de l’homme

  • Organiser des séminaires et  ateliers  de formation  sur les droits de l’homme ;
     
  • Assurer la promotion des droits de la femme  et de l’enfant à travers notamment : l’éducation, l’information  et la communication ;
     
  • Effectuer des compagnes  d’information et de sensibilisation  sur les droits de l’homme sur tout le territoire national ;
     
  • Participer à l’élaboration et à la mise en œuvre des programmes  d’éducation des droits de l’homme ;
     
  •  Vulgariser les instruments  nationaux et internationaux de promotion et de protection de droits  en mettant l’accent sur  les droits civils et politiques, les droits économique et socioculturels, les droits de la femme et de l’enfant ;
     
  • Contribuer  à la promotion  des principes d’égalité et de non  discrimination tels que garantis par la constitution ;
     
  • Effectuer des études et des recherches  sur les droits  de l’homme ;
     
  • Donner des avis et recommandations aux pouvoirs public sur des questions touchant les droits de l’homme ;

 

Autres Missions de la CNIDH 

 

  • Fournir à titre consultatif au Gouvernement, au Parlement, soit à la demande des autorités consternées, soit en usant de sa faculté d’auto-saisine, des avis,  recommandations  et propositions  concernant toutes les questions relatives à la promotion et à la protection des  droits de l’homme en particulier sur les projets et propositions  des lois relatifs aux droits l’homme ;
     
  • Contribuer à l’harmonisation des lois, règlements et pratique en vigueur  sur le plan national avec les instruments  internationaux  et régionaux relatifs au droit de l’homme  ratifiés par le Burundi  et s’assurer de leur mise en œuvre effective ;
     
  • Encourager  les organes compétents de l’état  à ratifier les conventions internationales relatives  aux droits de l’homme et veiller  à leur mise en œuvre dans l’ordre juridique  interne ;
     
  • Inciter les organes  compétents de l’Etat à soumettre à temps  les rapports que le Burundi doit  présenter aux organes conventionnels  et comités des Nations Unies ainsi qu’aux mécanismex régionaux  des droits de l’homme , en application de ses obligations conventionnelles  et  contribuer  à l’élaboration desdits rapports dans le respect de l’indépendance de la commission ;
     
  • Entretenir des relations de coopération avec les organisations nationales  des droits de l’homme  des autres pays, les réseaux des institutions nationales de droits de l’homme  au niveau régional  et international , les organisations régionales et internationales s’intéressant à  la promotion et à la protection des droit de l’homme ;
     
  • Elaborer  un rapport annuel  sur la situation des droits de l’homme, sur ses activités  ainsi que sur des questions  plus spécifiques notamment les droits des femmes et des  enfants.