+257 22 27 71 21 (appel sans frais) | +257 22 27 71 20 (standard) | +257 68 22 67 67 (whatsapp) Email: cnidh@cnidh.bi Kirundi Kirundi Français Français English English
A LA UNE..
La CNIDH_Bdi, en collaboration avec le Centre pour les Droits de l'Homme et la Démocratie en Afrique Centrale organise, du 25 au 27 novembre 2020, à Gitega/Helena Hotel, l'atelier sur le plaidoyer pour la mise en place d'un Mécanisme National de Prévention & Protection contre la torture. Recrutement d'un Chef d'Antenne Nord de la CNIDH La CNIDH, en Collaboration avec le Centre pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale, organise un Atelier de formation des Magistrats et Avocats de la Zone Centre-Est sur l’usage des normes juridiques internationales dans la prise des décisions judiciaires. Muramvya, du 28 au 30 octobre 2020 La CNIDH, en Collaboration avec le Centre pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale, organise Un Atelier de formation des Magistrats et Avocats de la Zone Sud sur l’usage des normes internationales des Droits de l’Homme et du Droit International Humanitaire dans les procédures et décisions de justice. Rutana, du 14 au 16 octobre 2020 Atelier de formation des Magistrats et Avocats de la Zone Ouest sur l’usage des normes juridiques internationales dans la prise des décisions judiciaires. Gitega, du 7 au 9 octobre 2020 Déclaration de la CNIDH du 16 juin 2020 à l'occasion de la célébration de la journée de l'enfant africain, Edition 2020 Déclaration de la CNIDH sur le rapport de la Commission ad hoc, mise en place le 10 janvier 2020, par la CNIDH, en vue d'enquêter sur la présumée adhésion forcée à la #COSSESONA. Point de presse sur l'Exercice du droit à la liberté d’association

CNIDH » Déclarations » Déclaration de la CNIDH à la veille de la campagne pour le Référendum Constitutionnel du 17 mai 2018

Card image cap

1. La Commission Nationale Indépendante des Droits de l'Homme (CNIDH) condamne fermement les propos scandaleux et irresponsables tenus au mois d'avril 2018 à Migera, Commune Kabezi, Province de Bujumbura, par un politicien déclarant son intention de recourir à la violence dans le traitement des adversaires politiques.

 

 

2. Ces propos condamnables, adressés à un groupe d'habitants de la localité, constituent des actes de propagande de la haine politique en violation de l'éthique et des règles régissant les activités politiques en République du Burundi et au niveau international.

3. Cet incident vient mal à propos, au regard des développements positifs enregistrés au cours de la période précédente sur le plan politique, sécuritaire et des droits de l'homme.  D'une manière générale, la CNIDH constate avec satisfaction que les préparatifs du Référendum constitutionnel se déroulent dans le calme.

4. La CNIDH appelle instamment tous les acteurs engagés dans les préparatifs du Référendum constitutionnel et des élections à venir, surtout ceux qui souhaitent faire
     campagne de promouvoir la paix, l'unité, la tolérance politique et le respect de la loi et du verdict des urnes, et d'éviter tout comportement, discours, acte ou omission susceptible de compromettre les acquis du peuple burundais sur le plan de la cohabitation pacifique, la cohésion sociale, la consolidation de la démocratie, de 1'Etat de droit, de la stabilité politique et du respect des droits de l'homme.

5. La CNIDH appelle la Justice burundaise à prendre ses responsabilités face à tout dérapage susceptible de constituer une entrave illégale à l'exercice des libertés publiques ou de porter atteinte aux droits de l'homme, surtout en période électorale.

6. La CNIDH engage les responsables politiques, religieux et de la société civile à renforcer les mesures d'encadrement de leurs militants afin de prévenir la récurrence des incidents de promotion de la haine et de la violence de toute nature.

7. La CNIDH appelle la population burundaise à participer au vote dans le calme et à resterunie autour des idéaux et des valeurs qui caractérisent la société burundaise, en particulier le respect de la vie et de la dignite inhérente à tous les membres de la famine humaine, surtout en période électorale.

 

      Fait à Bujumbura, le 30 avril 2018

   Jean Baptiste Baribonekeza

                Président

Ouvrir dans le navigateur
Publiée le 08/11/2019 à 12h11min Partager

Poster votre commentaire

Articles de même catégorie